IMG_0023 IMG_0064

IMG_0022 IMG_0070

IMG_0085 IMG_0098

IMG_0691 IMG_0709

Un week-end à Londres... trois jours seule... des musées à la pelle... la maman des poissons est entrée, sortie, puis entrée à nouveau, pour re-sortir... une écharpe qu'elle noue, dénoue puis renoue... des chauds et froids... des salles fraiches... d'autres surchauffées...

Elle a vu des sculptures, des tableaux, des vieilles pierres... des alphabets anciens... des dinosaures... des estampes japonaises... le tout sans poissons pressés, ayant soit trop chaud, soit trop froid... ayant envie de faire pipi ou ayant faim... ayant parcouru les salles en cinq minutes ou prenant leur temps...

La maman des poissons en connait un rayon sur les ballades élastiques... un devant tout devant , puis deux au milieu... suivi par un autre plus ou à la traine... sans compter sur le dernier qui boude et veut se faire oublier... des poissons pas vraiment en banc... ou changeant de position en fonction de leur humeur... une maman qui ne compte plus... qui n'appelle plus... une maman qui laisse vivre mais qui parfois fatigue... pas facile d'être aussi nombreux et de faire ce qui est bon pour soi... composer... et respecter... ce qu'elle répète à tout va...

Durant trois jours, elle a fait une pause... et s'est régalée... a rêvé devant la finesse des trais de sculptures... devant ce grand japonais... Hiroshige... des estampes à foison... qui ne rentraient dans son apn que de travers...

Un calme règnait dans les salles...

Et c'est bien ce qu'elle préfère la maman des poissons... le silence, et le calme...