Pour découvrir cette île magique, il faut savoit prendre de la hauteur... c'est ainsi qu'ils se sont retrouvés au bas du sentier, avec leur sac sur le dos, prêts à affronter les nombreux lacets qui les monteraient au refuge du fameux piton... ils sont arrivés après trois heures de montée et un sacré dénivelé... une fois le dîner avalé, ils sont allés se coucher... le lever se ferait aux aurores... ils voulaient admirer le soleil se lever du haut du Piton...
C'est ainsi qu'au milieu de la nuit, ils ont chaussé leurs souliers, allumé leur frontale et sont partis, les uns derrière les autres... ils sont arrivés bien avant lui et ont patiemment attendu qu'il daigne se montrer... il est arrivé tranquillement, sans se presser et ils se sont régalés... l'île s'est dévoilée... avec des couleurs éclatantes... mais très vite, malgré un thé et café, le froid s'est fait ressentir... à 3070 mètres, l'air reste vif, même sur cette belle île magique... alors ils sont redescendus, au pas de course, sous les rayons du soleil naissant, vers le refuge... un petit déjeuner les attendait... rassasiés, mais pas lavés, ils ont continué la descente... c'est, fatigués des 3400 mètres de dénivelé qu'ils venaient de se manger en moins de 24h, qu'ils sont rentrés... une eau à 30* les a rafraîchis, une fois la maison gagnée... la p'tite gamelle suivie de la sieste les a requinqués... ils sont prêts à recommencer à crapahuter...